Les pièces détachées

A part les machines encore fabriquées et achetées neuves, le problème de l'entretien de nos machines va se poser

Aiguilles qui cassent, ressorts de retenue des aiguilles ou barre mousse pour le machines japonaises à changer, divers poinçons, aiguilles double chas, règles de sélection ... voire aussi carter d'aile, chariot, compteur de rangs, système pêcheur, tout fini par s'user ou même se casser.

Acheter du neuf ou de l'occasion? du neuf, oui bien sûr ... mais à condition de le trouver.

Attention, dans les deux cas n'acheter QUE des pièces qui correspondent exactement à la marque et au modèle que vous avez!
Regardez la compatibilité qui existe entre les différents accessoires.

Acheter du neuf.
Demandez à votre revendeur de machine à coudre et/ou de fil à tricoter s'il connait l'adresse de revendeurs, ou bien recherchez sur Internet les revendeurs officiels de la marque que vous avez.
Malheureusement les marques ne seront pas toutes "disponibles" !

Acheter d'occasion
Gros problèmes : la qualité (incontrôlable) et les prix!
Par exemple selon sa provenance, une simple aiguille double chas sera vendue de 1,40 € (chez un professionnel) à 12,90 € (prix fixe sur un site d'enchères), parfois avec mise aux enchères, et les enchères grimpent vite !
Apprenez à décrypter les annonces et les photos, n'hésitez pas à questionner les vendeurs et à demander des réponses précises, éventuellement des photos complémentaires.
Avant toute décision d'achat... utilisez les forums spécialisés machine à tricoter pour vous informer sur les "bonnes adresses".

Un mot particulier pour les mémos des machines Superba-Singer-Phildar:
Ces mémos sont réglés en usine SUR la machine qui est vendue avec : synchronisation de l'électronique entre le mémo et le chariot.
Si vous achetez un mémo d'occasion pour remplacer le vôtre qui a lâché, il y a une chance sur deux pour que le motif se tricote mal, que des éléments du dessin soient décalés ...

Pour un certain nombre de machines anciennes il n'existe plus aucune pièce! la seule solution est de racheter une machine!
La même, les pièces de l'une pouvant servir à réparer l'autre, ou bien à passer à une gamme plus récente, ce qui élargira vos possibilités de tricot (machines avec programmateur le plus souvent)
Mais attention à la qualité : imprimez la liste des tests à faire sur place si c'est vous-même qui allez chercher la machine. Inutile d'acheter un appareil qui n'est plus d'aucun usage!

Sur les sites de vente de matériel d'occasion il n'est pas rare de voir des machines en excellent état vendues à un prix raisonnable, parfois même dérisoire.
Ces machines trouvent parfois un nouveau foyer, mais souvent elles sont rachetées par des spécialistes pour être désossées et revendues en pièces détachées. Pour les machines récentes c'est dommage puisque l'on peut encore trouver des pièces neuves pour moins cher, mais c'est une bénédiction pour celles qui n'ont plus la possibilité d'être réparées avec du neuf.

'