Présentation de la machine, Vocabulaire

Toutes les explications données sur ce site sont faites pour toutes les machines, sans distinction.
Cependant, les manuels de chacune des marques désignent les mêmes parties des machines par des noms différents.
Un seul mot sera retenu quand il en existe plusieurs, le plus "expressif" si possible.
Dans cette page, les différents termes seront mis côte à côte, celui retenu sera indiqué.
Voici donc un shéma général de la machine et le vocabulaire qui s'y rattache.

Présentation de la machine

simple fonture Brother

1- système de tension ou système pêcheur
2 -compteur de rangs
3' - chariot
7 - fonture

1 - système de tension ou système pêcheur

Aussi appelé guide-fil.
Le fil à tricoté est placé derrière la fonture (soit en cône, soit préparé avec le bobinoir pour une meilleure distribution), il passe dans le système de guidage.
Ce système tire le fil en permanance et assure une tension régulière en particulier à chaque extrémité de rang : si le système est trop tendu le fil tire aux extrémités, s'il est trop souple, une boucle se forme en lisière. Faire attention à ne pas dégager le chariot trop loin de la lisière du tricot, le système ne peut plus alors retendre correctement le fil. Si vous devez éloigner le chariot de la lisière le temps d'une manipulation (augmentation ou diminution par exemple), tirez légèreremnt sur le fil à la main.
Les machine de type Big Phil, ainsi que bon nombre de machines anciennes ne possèdenty pas de guide fil, la laine est posée directement sur les aiguilles.

Sur les modèles récents il permet d'alimenter avec deux fils différents ( quatre avec un changeur de couleur ).
top

2 -compteur de rangs

A la machine vous ne devez pas compter les rangs, vous ne pouvez pas non plus mesurer la hauteur du travail, celui-ci étant déformé par l'écartement des aiguilles et par les poids.
Pour savoir où vous en êtes vous disposez d'un compteur de rangs.
Avant de commencer tout ouvrage, vous ferez un échantillon dans le point choisi et avec la laine utilisée. Un rapide calcul vous donnera le nombre de rangs à tricoter pour chaque étape.
top

3 - chariot arrière(CHAR)

top

4 - chariot avant (CHAV)

Les chariots avant et arrière des machines ne sont pas interchangeables
Le chariot arrière se place sur la fonture arrière et le chariot avant sur la fonture avant.
Les points fantaisie sont commandés par des touches qui ne se trouvent que sur le chariot principal. (voir plus haut)
Les chariots comportent toute une série de boutons ou de touches :

Sur le chariot de la fonture côtes vous trouverez parfois deux boutons permettant la sélection automatique des aiguilles 1 sur 2 (pour le jacquard double fonture)
top

5 - aiguilles

Vous monterez autant d'aiguilles sur votre machine que de mailles à tricoter. Là encore, vous ne devez pas compter ! Utilisez les repères de votre fonture, par exemple si vous devez monter 60 mailles, montez celles-ci entre les repères 30 à gauche et 30 à droite.

L'aiguille sert à la formation de la maille *, elle comporte un talon, une tige, un crochet et un clapet.

>> vérifier régulièrement l'état du clapet et du crochet: un mauvais état entraîne une malformation des mailles.

top

6 - fonture avant (FAV)

top

 7 - fonture arrière (FAR)

La fonture arrière (FAR) est celle qui est le plus éloignée de vous, elle est fixée sur table ou sur pieds
la fonture avant (FAV) est celle qui est près de vous. Elle est mobile verticalement : l'ouverture ainsi ménagée permet de visualiser l'ouvrage et de manipuler.

La fonture est formée principalement par le "lit d'aiguilles" : c'est dans ces rainures que les aiguilles vont coulisser, veillez à ce qu'elles soient propres.

Deux glissières vont permettre au chariot de glisser tout en étant maintenu en contact avec la fonture. Les talons des aiguilles butent sur la glissière arrière, la glissière avant cache le ressort d'aiguilles (brevets fançais et suisse) ou la barre mousse (brevets japonais)

Le ressort (ou la barre mousse) retient les aiguilles dans la position choisie afin qu'elles ne glissent pas toutes seules. Si les aiguilles glissent, c'est que ce ressort est usé, il faut le changer impérativement. (ressort et barre mousse ne sont pas visibles, se référer au manuel pour les changements)

La glissière avant est graduée depuis le centre vers les extrèmités droite et gauche de 10 en 10. Il n'y a pas toujours de repère pour le 0 central car ce 0 ne correspond pas à une aiguille.

L'avant de la fonture est ouvert pour que les aiguilles viennent prendre la laine, formant les "dents de fonture"

Aux deux extrémités de la fonture vous avez une série de 4 chiffres ou de 4 lettres indiquant la position des aiguilles (sauf Passap) (voir plus bas : position des aiguilles)

De ces deux fontures l'une est appelée fonture principale, l'autre la fonture côte (appelée aussi côteleur selon les modèles).
La fonture principale est la fonture arrière SAUF pour Passap. C'est sur la fonture principale que se feront les points fantaisie.

>> Les mailles endroits se forment sur la fonture principale, les mailles envers sur la fonture côtes par convention.

Si vous utilisez un chariot dentelle (brevets japonais) ou un chariot Intarsia, c'est sur la fonture principale qu'il faudra le placer.
top

8 - indicateur d'écartement des fontures

top

9 - verrou de descente des fontures

Permet de monter ou descendre la fonture avant.
Tirez sur les verrous des deux côtés en même temps de façon symétrique (en retenant la fonture avec la paume des deux mains pour qu'elle ne tombe pas brutalement en la descendant, en la poussant de la même manière pour la fermeture)

top

10 - levier d'écartement des fontures

Seuls les brevets français comportent plusieurs écartements possibles réglables grâce à ce levier, l'écartement est marqué sur l'indicateur.
Les brevets japonais ont une ouverture standard mais peuvent avoir une ouverture légèrement plus grande en remontant les verrous de descente des fontures.

top

11 - levier de décalage

Permet de mettre les fontures face à face : des aiguilles montées sur les deux fontures vont se toucher.
ou bien fontures alternées : des aiguilles montées sur les deux fontures s'intercalent
Une position intermédiare (sauf brevets japonais) est utilisée pour le transfert des mailles d'une fonture sur l'autre à l'aide du chariot transfert.

top

12 - levier de translation

Ce levier permet de modifier la position relative des deux fontures en fonction du point à réaliser de une position d'aiguille à chaque cran.
Exemple : les aiguilles 10 sont face à face. Une translation à droite va amener l'aiguille 10 de la fonture côte face à l'aiguille 9 puis 8 puis 7 ...


Le déplacement se fait aussi bien vers la gauche , la marge totale de déplacement est de 6 à 10 crans selon les marques.

top


Position des aiguilles

Chaque fonture comporte un lit d'aiguilles (180 à 200) dont la position est repérée sur L'INDICATEUR DE POSITION D'AIGUILLES à partir du centre de 1 à 90 ( ou 100 ) vers la droite et la gauche.

L'aiguille est formée d'un talon, d'une tige, d'un clapet, d'un crochet. Elle sert par son mouvement à la formation des mailles.

Les aiguilles prennent différentes positions sur la fonture pour toutes les marques

- REPOS  : talon contre le rail inférieur de la FONT

- TRAVAIL : crochet au ras des dents de fonture 

  pour les brevets français et japonais pour PASSAP (brevet suisse)
ajouter la position des poussoirs
- ATTENTE : talon contre le rail supérieur de la FONT aiguille position travail + poussoir bas
- REPRISE
ou SELECTION :
clapet ouvert au ras des dents de fonture aiguille position travail + poussoir haut
position des aiguilles sur Singer, Superba, Phildar

Les poids :

Les poids lisière se placent comme leur nom l'indique sur les lisières du tricot pour éviter de perdre des mailles. Les remonter tous les dix quinze centimètres.

Le nombre de poids à mettre sur un ouvrage dépend du nombre de mailles, pas du nombre de rangs. Prévoir un petit poids par 50 mailles. Pour 100 mailles, il vaut mieux 2 petits poids qu'un gros, la traction est mieux répartie.

LA DESCENTE DU TRICOT

1)  Peignes et poids

toujours fontures fermées, tirent le travail vers le bas

- en simple fonture ( SF ) et double fonture ( DF ) sur brevets français ( SUPERBA - SINGER - PHILDAR )

- en DF sur brevet japonais ( BROTHER - ERKA, TOYOTA, EMPISAL )

- ils n'existent pas sur PASSAP mais on peut si besoin utiliser un peigne SUPERBA

toujours utiliser un peigne de taille adaptée à la taille de l'ouvrage, le centrer correctement et ne pas trop charger en poids ( plutôt deux petits qu'un gros )

2) Griffes et poids lisières

utilisés sur toutes les machines ils favorisent de belles lisières.

les porte-poids japonais s'utilisent en double fonture ( sur toutes les machines ) pour les lisières des points à base de côtes et pour les augmentations multiples  jusqu'à 10 m.


formes variables selon les marques

3) Abaisseurs ( brevets japonais )

avant-chariot muni de brosses et de roulettes, il plaque l'ouvrage contre la fonture. Il travaille en SF, fontures ouvertes, il est remplacé par l'accoupleur pour le travail en DF.

4) Abaisseurs ( PASSAP )

deux abaisseurs noirs pour le jersey, deux abaisseurs roses ou orange pour les côtes. Ils plaquent l'ouvrage contre la fonture et le poussent vers le bas, ce qui interdit de monter des aiguilles.

il faut impérativement utiliser les abaisseurs adaptés au point choisi: cela limite les mélanges jersey et côtes sur un même rang ( d'ou utilisation d'un peigne ) mais  favorise des points avec un fort relief.

LES ACCESSOIRES

1) Les poinçons

à 1, 2, 3 chas et plus: ils permettent de décaler des mailles vers l'intérieur de l'ouvrage (diminution) ou vers l'extérieur (augmentation)  deux poinçons utilisés ensemble permettent de croiser les mailles pour la formation des torsades.

2) Le crochet remailleur (ou crochet à languette)

de conception identique à l'aiguille de la machine, il permet de remailler une maille filée ; c'est lui aussi qu'on utilise pour l'arrêt chaînette.

3)  Le crochet

permet de rattraper une maille qui vient de tomber.

4)  L'aiguille double chas ( en DF )   

sert à transférer les mailles d'une fonture sur l'autre.

5)  Le sélecteur d'aiguilles

petite règle dentée, il permet de lever les aiguilles selon une sélection précise : 1 sur 2 ou 2 sur 3 pour les montages essentiellement, mais aussi pour les points à exécuter manuellement (machine sans programmateur de points)

OPTIONS

chariot transfert - poinçons multiples - peignes rebrousseurs : pour le déplacement des mailles
chariot intarsia - chariot ajoureur - changeur de couleur : pour les points fantaisies
lecteur de patron - ordinateur de tricotage - bobinoir - moteur : pour l'aide au tricotage
....  
   

* Formation des mailles

Sur la plupart des machines le fil est entrainé par le guide fil et les mailles reposent sur les aiguilles,
juste dans le crochet.

sur les Big Phil et en Intarsia, la laine est posée sur les aiguilles, la maille se trouve derrière le clapet.






1- l'aiguille avance









1- le fil est posé sur l'aiguille




2- la maille passe derrière le clapet




2- l'aiguille recule ..




3- le fil est posé sur l'aiguille




3- ... entrainant le fil à travers la maille




4- l'aiguille recule ..




4- la maille passe au dessus du clapet fermé




5- ... entrainant le fil à travers la maille




5- une nouvelle maille est formée.




6- la maille passe au dessus du clapet fermé




6- l'aiguille avance




7- prêt pour une nouvelle maille.




7- la maille passe derrière le clapet