Les Fils à tricoter
La jauge (ou écartement des aiguilles) détermine la dimension du brin de laine entre deux aiguilles.

La Grandeur de Maille (ou densité) détermine la longueur de la boucle tirée en arrière par le chariot. Petit numéro = petites boucles; grand numéro = grandes boucles.
La tension du pêcheur freine ou laisse passer librement le fil, influant sur le gonflant du fil et au final sur la profondeur de la boucle.
La quantité de poids qui tirent le travail vers le bas va agrandir les mailles.

Paraffinage Les laines du commerce Laines industrielles Pelotes ou cônes réglages GM-tension

PARAFFINAGE

Bien des laines un peu sèches ont du mal à se tricoter : chariot dur, qui bloque, mailles qui sautent ... Pour pallier à ce problème, il faut paraffiner la laine.
Les systèmes japonais ont un support pour poser un mini bloc de paraffine. Pour les autres brevets, il faut paraffiner à la main avec un bloc acheté dans le commerce (bloc de paraffine pour confitures).

Cependant, si vous paraffinez votre laine au moment de la mise en pelote, évitez de TROP paraffiner, le remède sera pire que le mal ! La laine en passant entre les disques de serreage, va déposer quelques particules de paraffine, si bien qu'à force, le fil va glisser librement sans être retenu !!!

A gauche le système Brother pour tenir le petit bloc de paraffine, à droite, le bloc en place. La laine peut passer au choix sous ou sur le bloc.

bricolage mini bloc

     

bobinage avec paraffine

faire fondre un peu de
paraffine au bain marie
mouler dans un tube quand la paraffine est refroidie
mais encore molle, percer avec une
grosse aiguille à tricoter

LAINES DU COMMERCE

Les brevet français et suisse tricotent des fils se travaillant jusqu'à 3,5 à la main.
Le robot tricote des fils un peu plus gros que les machine ....c'est vrai !
Les matières à fort pourcentage de laine passent mieux. les cotons n'ayant aucune élasticité ont besoin de paraffine.

points de repères du règlage de la GM : (ce ne sont que des points de repère, voir fiche Grandeur de Maille)


LAINES INDUSTRIELLES

NM, TEX, Denier, qu'est-ce que c'est? cliquez ICI

Lorsque sur un cône de laine industrielle vous trouvez la mention NM, vous vous demandez de quoi il s'agit ! C'est la grosseur de la laine. Mais à quoi cela correspond-il par rapport à nos numéros d'aiguilles à la main, quelle GM mettre sur la machine?

Ce numéro correspond aux kilomètres par kilogramme de fil, c'est à dire :

NM 28/2 ou NM 14/1 mesurent 14 km pour 1kg de fil,
soit : 14 000 m pour 1 000 g de fil
soit :1400m pour 100g
soit : 700 m pour 50g

Comparez avec les pelotes de 50 g habituelles et vous comprendrez que c'est très, très fin,
En double il donnera 350 m pour 50 g de fil, en triple 233 m, en 4 fils 175 m, ce qui reste encore de la laine fine !

exemple: un NM 14/2 simple, ou un 28/2 en double qui mesure 350 m aux 50 g se tricote à la main en 0,75 - 1,0 !!!

Voici des échantillons tricotés sur un machine de jauge standard (4,5 ou 5) : le fil et l'échantillon, placés à côté d'une aiguille à tricoter n° 2.

coton courtelle jaune 2/30 deux brins
orange, marron 1/30 quatre brins
laine mélangée 1/15 un brin coton 3/15 un brin laine du commerce

CORRESPONDANCE APPROXIMATIVE DES GROSSEURS DE FILS A TRICOTER INDUSTRIELS

NM PLY longueur aux 50 g GM dénomination échantillon (10 cm)
2/7   ~175 m   DK  
6/28
50 TEX / 140 TEX
4 ply ~200 m 7-8 Fingering weight 28m x 40 rg
2/13 à 2/15 3 ply ~300m 6-7 3 ply 30 m x 44 rg
2/20 à 3/28 2 ply ~500m 4-5 heavy lace weight 32 m x 48 rg
2/28 à 2/32 1 ply ~700m 2-3 laceweight 36 m x 52 rg
3/80   ~1400m   cobweight  

3 brins de 2/30 donnent un 4 ply

2 brins de 2/30 donnent un 3 ply

Quelques échantillons réalisés sur Brother jauge 4,5 avec différentes grosseurs de fils, montrés sur bristol quadrillé 5 mm de côté









UTILISATION :

En doublant, triplant ou quadruplant la laine on pourra tricoter en jersey.

En simple ou double pour les points "superposés", maille longue par exemple.

En l'utilisant simple il est parfait pour tricoter des jacquards double fonture 4 couleurs tout en gardant une texture fine.


PELOTES OU CÔNES :

Il faut que la laine se dévide librement sans faire de noeuds, sans être freinée.

Les cônes du commerce se dévident par l'extérieur et sont à recommander chaque fois que c'est possible. De plus, ils sont préparaffinés si besoin est. Ils font le plus souvent 250 g (soit l'équivalent de 5 pelotes) donc pas de raccord à faire en cours de travail.
  Les pelotes du commerce : si vous les dévidez de l'extérieur, elles roulent, s'entortillent aux pied des meubles, ramassent la poussière au sol (!), freinent et le travail n'est pas régulier.
Si vous les dévidez de l'intérieur, la pelote restera en place, mais risque de noeud non négligeable au début. Pelotes faites à la main, ou pelotes du commerce, mettez-les dans un grand bocal ou saladier pour éviter qu'elles ne roulent ou ne se prenne dans quelque accessoire. Mais... attention quand même !

Il vous reste à faire soit des cônes, soit des pelotes pour votre machine, selon le type de bobinoir que vous avez.

Les cônes maison : un bobinoir, un cône de carton muni d'une colerette à la base.

Il vous faudra autant de cônes de carton que de pelotes à faire (il vaut mieux préparer ses cônes à l'avance pour éviter d'interrompre le travail chaque fois qu'il faut entammer une nouvelle pelote). Une petite encoche à la base du cône vous permet de coincer le début du fil (s'il n'existe pas, deux petits coups de cutter). Tendez suffisament la laine pour qu'elle soit serrée sur le cône et faite des mouvements de va et vient (avec la main qui tient le fil) pour distribuer régulièrement ce fil d'un bout à l'autre du cône. Evitez de bobiner près de l'extrémité pointue. Ce cône se dévide par l'extérieur.

Les pelotes maison : un bobinoir manuel

C'est l'idéal. La conception de ce bobinoir fait que la laine est distribuée régulièrement de haut en bas de la pelote. Coincez le début du fil dans l'encoche du support et une fois la pelote terminée, vous l'ôtez de son support et le petit brin de laine du début permet de dévider la pelote par le centre.

  Les pelotes maison : un bobinoir électrique

Investissement certe, mais quelle rapidité !
Les pelotes peuvent rester sur leur support (à condition d'en avoir une certaine quantité d'avance), ou bien se dévider par l'intérieur.

Une pelote faite sans bobinoir et qui se dévide de l'intérieur ICI
  Le "parapluie" va vous servir dès que vous utiliserez des échevaux de fil à tricoter (à la place des bras de votre mari ou de votre fille, ou encore des pieds de la chaise !)

LAINE CHINÉE

L'aspect moucheté des laines chinées a un certain attrait. Mais il n'est pas toujours possible de trouver les mélanges qui nous conviennent.

Mettre deux cônes (ou deux pelotes) en parallèle dans le guide fil ne va pas donner le résultat moucheté attendu, mais plutôt un vanissage aléatoire avec des traits tantôt d'une couleur, tantôt de l'autre.

L'idéal est le "home-twister" de Daruna, mais très cher ! il est possible de torsionner jusqu'à 3 laines

Mais il est possible de faire sa laine chinée autrement :

vous pouvez utiliser des plateaux superposés ou bien une resserre à légumes grillagée :
et placez un cône par niveau.

le fil du cône inférieur passe à l'intérieur du cône qui est au dessus de lui.